ETE
ETE.jpg
AMERINDIENNE
AMERINDIENNE.jpg
Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ AFGHANISTAN (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ KAZAKHSTAN (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ A BALI (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ AU YEMEN (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ EN BELGIQUE (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ EN COREE (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ EN ITALIE (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ EN LIBYE (1)
· A DECOUVRIR SI VOUS VOYAGEZ EN TURQUIE (1)
· A FAIRE CIRCULER SVP (7)
· A MEDITER (44)
· ABBAYE DE KYLEMORE (1)
· ACCIDENT EN 1895 A LA GARE MONTPARNASSE (1)
· ACTRICE : HEDY LAMARR (22)
· ACTUS DU JOUR (9)
· AFFICHES DE FILMS (20)
· AFFICHES ANCIENNES DE CHOCOLAT (12)
· AGATHA CHRISTIE (2)
· AIGUILLES DE BAVELLA (1)
· ALLABAMA HILLS (0)
· AMELIA EARHART (1)
· AMOUR (2)
· ANCIENNES CARTES POSTALES DE NOEL (20)
· ANCIENNES PUB COCA COLA (6)
· ANCIENNES PUBLICITES (84)
· ANCIENS TELEVISEURS ET HISTOIRE DE LA TV (9)
· ANTELOPE (1)
· APPAREILS DE METEOROLOGIE (1)
· ARBORETUM NATIONAL DES BARRES (1)
· ARBRES (8)
· ARRESTATION DE VIOLETTE NOZIERES (1)
· AUDREY TAUTOU (2)
· AURORES BOREALES (17)
· AUTRES GIFS (5)
· AVION BOMBARDIER D'EAU (1)
· BAIGNEURS ET POUPONS ANCIENS (11)
· BARBIE COLLECTION (24)
· BARRAGE D'ITAIPU (3)
· BARRAGE DE MALPASSET (1)
· BARRAGE DES TROIS GORGES EN CHINE (3)
· BARRAGE HOOVER (1)
· BEATRIX POTTER (2)
· BEAUX PAYSAGES DE PAYS (33)
· BEBES (5)
· BELLE EPOQUE (2)
· BETISE HUMAINE (4)
· BEVERLY HILLS A DECOUVRIR (1)
· BIJOUX PERLES ET AUTRES (27)
· BOITES AUX LETTRES ORIGINALES (9)
· BONNE JOURNEE (263)
· BONNE SOIREE BONNE NUIT (101)
· BRAVO A NOS RUGBYMEN (1)
· CA A CHANGE (2)
· CADEAUX OFFERTS (269)
· CADEAUX RECUS (874)
· CANAL DE CORINTHE (0)
· CANAL DE PANAMA (12)
· CANAL DE SUEZ (0)
· CARNAVAL DE RIO DE JANEIRO (2)
· CARNAVAL DE VENISE (43)
· CASCADE DE AGUA AZUL (1)
· CASCADE DE COO (1)
· CASCADE DE GAIRAUT (1)
· CASTEL DEL MONTE (1)
· CATASTROPHE AZF 10 ANS PLUS TARD (1)
· CATASTROPHE DE COURRIERES (4)
· CATASTROPHE DE L'USINE AZF DE TOULOUSE (6)
· CATASTROPHE DE PIPER ALPHA (6)
· CATASTROPHES NATURELLES MEURTRIERES (0)
· CEDAR BREAKS NATIONAL MONUMENT (4)
· CHACO CANYON (6)
· CHAINE DES PUYS (2)
· CHAPEAUX (25)
· CHATEAUX DE LA LOIRE (20)
· CHATS (84)
· CHAUMIÈRES COTTAGES (17)
· CHAUSEY (2)
· CHEVAUX (6)
· CHEZ MOI (15)
· CHIOTS ET CHIENS (10)
· CHUQUICAMATA LA + GRANDE MINE DE CUIVRE (1)
· CHUTE DE LA LOFOI (1)
· CHUTES DE BOYOMA (1)
· CHUTES DE KHONE (1)
· CHUTES DU CARBET (1)
· CLINT EASTWOOD (5)
· COCA COLA HISTOIRE D'UNE BOISSON (2)
· COCHISE (1)
· CONTES ET LEGENDES DU MONDE (47)
· COUCHERS DE SOLEIL (49)
· COUCOU (18)
· COUP DE GUEULE (3)
· COUVERTURES DE LIVRES QUE J'AIME (14)
· CROIX DANS LA NATURE (7)
· CUBA (10)
· CUISINE TURQUE (10)
· DATCHA (1)
· DECES D'ANNIE GIRARDOT (2)
· DECES D'ELIZABETH TAYLOR (3)
· DECES DE CECILE AUBRY (2)
· DECES DE CESARIA EVORA (1)
· DECES DE CLAUDE LAYDU (1)
· DECES DE PETER FALK (2)
· DECES DE STEVE JOBS (1)
· DELPHINE LALAURIE TUEUSE EN SERIE (1)
· DES A JOUER (17)
· DES ARBRES COCONS AU PAKISTAN (1)
· DES ENTREES TRES APPRECIEES (4)
· DESERT AUSTRALIEN (2)
· DESERT D'ATACAMA (1)
· DESERT DE GOBI (1)
· DESERT DE WADI RUM EN JORDANIE (2)
· DESERT DES MOJAVES (8)
· DESERT DU SAHARA (2)
· DESSINS ANIMES DE MON ENFANCE (4)
· DESSINS ANIMES QUE J'AIME (4)
· DEVILS TOWER NATIONAL MONUMENT (1)
· DIADEMES (25)
· DIAN FOSSEY (1)
· DICTONS ET PROVERBES (5)
· DISPARITION DE POMPEI (1)
· DRAGON DE MER FEUILLU (1)
· DUNES DE SABLE (6)
· EBOLA (1)
· EGLISE SAINTE-THECLE DE WELDEN (1)
· EGLISES EN BOIS EN PETITE POLOGNE (1)
· EMMA THOMPSON (2)
· EN ATTENDANT NOEL (40)
· EPIPHYTE (2)
· ERUPTION DU MONT SAINT HELENS EN 1980 (2)
· ERUPTION DU VOLCAN EN ISLANDE (6)
· ERUPTION SOLAIRE (2)
· ESPECES VENUES DE LA PREHISTOIRE (12)
· ÉTRANGE CRÉATURE EN BIELORUSSIE (1)
· EVENTAILS (6)
· FABLES DE FLORIAN (7)
· FABLES DE JEAN DE LA FONTAINE (86)
· FARRAH FAWCETT (4)
· FETE DES PERES (1)
· FÊTE DU CITRON (21)
· FETES DES MERES (1)
· FEUX D'ARTIFICE (4)
· FEUX D'ARTIFICE A CERGY (2)
· FLEURS (185)
· FLOCONS DE NEIGE (31)
· FLORENCE (7)
· FORT ALAMO (0)
· FORT KNOX (0)
· GEOGLYPHES DE NAZCA (4)
· GERONIMO (1)
· GINNIE WADE (1)
· GOLFE DU MORBIHAN (1)
· GOOGLE REND HOMMAGE A ART CLOKEY (1)
· GORGES DU VERDON (5)
· GOUTTES D'EAU (7)
· GRAND CANYON SKYWALK (1)
· GROTTE D'AILLWEE (2)
· GROTTE DE CARLSBAD CAVERNS (1)
· GROTTE DE JEITA (1)
· GROTTE DE LA MADELEINE (2)
· GROTTE DE LECHUGUILLA (1)
· GROTTE DE MALACHITE (0)
· GROTTE DES DEMOISELLES (2)
· GROTTES DES PLANCHES A ARBOIS (1)
· GUILIN EN CHINE (2)
· HADOPI (2)
· HALLOWEEN (1)
· HAMSTER (11)
· HAWAÏ (3)
· HIROSHIMA ET NAGASAKI (3)
· HOLLYWOOD (2)
· HOMMAGE A DANY (2)
· HOMMAGE A FILIP NIKOLIC (3)
· HOMMAGE A NOS SOLDATS (2)
· HOMMAGE A REGINE (2)
· HORLOGES ANCIENNES (10)
· HOTEL FLOTTANT (2)
· INFORMATION (37)
· INSOLITE (2)
· ISRAEL KAMAKAWIWO'OLE (1)
· JARDIN DES FONTAINES PETRIFIANTES (1)
· JEANNE CALMENT (1)
· JOHN EDGAR HOOVER (1)
· JOHN LIST ET XAVIER DUPONT DE LIGONNES (1)
· JOHNNY DEPP (2)
· JOURNEE DE .... (4)
· JULIE-VICTOIRE DAUBIE (1)
· JUSTICE (1)
· KAMTCHATKA (0)
· KAREN BLIXEN (1)
· KATHY BATES (2)
· KHAJURAHO (2)
· KIKI (7)
· L'ABBE SAUNIERE (3)
· L'AEROPORT DE KANSAI AU JAPON (3)
· L'ALASKA (13)
· L'AMIANTE (2)
· L'ARC DE TRIOMPHE (10)
· L'ASTER (13)
· L'ATTAQUE DES RATS NOIRS EN INDE (2)
· L'AUBRAC (3)
· L'AVOCAT (8)
· L'EMPIRE STATE BUILDING (1)
· L'ESPERANTO (1)
· L'ETRANGE MAISON WINCHESTER (1)
· L'HIPPOCAMPE (1)
· L'HOMME LE PLUS RICHE DU MONDE EN 2009 (1)
· L'HOMME PAPILLON (1)
· L'HOTEL BURJ AL ARABE A DUBAI (1)
· L'IGLOO (1)
· L'ILE DE PAQUES (3)
· L'ILE DES POUPEES (1)
· L'ILE MADAME (3)
· L'INONDATION A PARIS EN 1910 (2)
· L'ISLANDE (14)
· L'ORAGE (15)
· L'ORIENT EXPRESS (7)
· L'ORIGINE DE LA BÛCHE DE NOEL (1)
· LA BAIE DU MONT- SAINT- MICHEL (4)
· LA BETE DU GEVAUDAN (1)
· LA CASE (5)
· LA CHAM DES BONDONS (1)
· LA CHANDELEUR (1)
· LA CHAUSSEE DES GEANTS (1)
· LA CHUTE DU MUR DE BERLIN (0)
· LA CIA (4)
· LA CONCIERGERIE (15)
· LA CROATIE (6)
· LA CUISINE ALLEMANDE (2)
· LA DEPARTEMENTALE 419 (1)
· LA FAILLE DE SAN ANDREAS (2)
· LA FAMILLE PASSIFLORE (5)
· LA FINLANDE (10)
· LA FORET NOIRE (2)
· LA FURTIVITE (3)
· LA GRANDE BARRIERE DE CORAIL (3)
· LA GUYANE FRANCAISE (19)
· LA JAMAIQUE (6)
· LA JEANNE D'ARC (5)
· LA LEGENDE DE LA ROSE DES VENTS (1)
· LA LEPRE (3)
· LA MALIBRAN ET CHARLES AUGUSTE DE BERIOT (5)
· LA MER MORTE (3)
· LA MINE LA PLUS PROFONDE AU MONDE AFS (1)
· LA MYTHIQUE ROUTE 66 (0)
· LA PASSIFLORE (1)
· LA PESTE (4)
· LA PIEUVRE DUMBO (1)
· LA PLUS GRANDE HORLODE D'EUROPE (1)
· LA PLUS GRANDE MINE D'OR A ESSAKANE (1)
· LA RAIE MANTA (3)
· LA ROSE DE JERICHO (1)
· LA ROSE DES SABLES (10)
· LA SAINT PATRICK (1)
· LA SARDAIGNE (4)
· LA TOUSSAINT (0)
· LA VAGUE SCELERATE (4)
· LA VILLA DE VECCHI (1)
· LAC DE VASSIVIERE (1)
· LAC DE WALENSTADT (1)
· LAC DES DIX (1)
· LAC DU DER-CHANTECOQ (1)
· LAC LOUISE (2)
· LAC MORAINE (1)
· LAC NYOS (1)
· LAC PEIGNEUR (1)
· LAC TAHOE NEVADA (0)
· LAC TANGANYIKA (2)
· LAC VICTORIA (4)
· LADY DIANA (4)
· LAS VEGAS (6)
· LE BARON HAUSSMAN (6)
· LE BIAFRA (0)
· LE BILBY (1)
· LE BISON (1)
· LE BLOBFISH (1)
· LE CERF (5)
· LE CHALET (2)
· LE CHIFFRE DE DORABELLA (1)
· LE CHUPACABRA (1)
· LE CODEX GIGAS (1)
· LE COING (10)
· LE CONCORDE (6)
· LE CRAZY HORSE MEMORIAL (8)
· LE DANUBE (0)
· LE DESASTRE DE VALLEY PARADE (1)
· LE FBI (3)
· LE GOLDEN GATE BRIDGE (4)
· LE GRAND CANYON (13)
· LE KILIMANDJARO (11)
· LE KREMLIN (0)
· LE KU KLUX KLAN (0)
· LE LAPIN DE PAQUES (1)
· LE LION (7)
· LE LYNX (3)
· LE MACHU PICHU (0)
· LE MASCARET (10)
· LE MASSIF ALPIN (0)
· LE MASSIF ARMORICAIN (2)
· LE MASSIF CENTRAL (7)
· LE MASSIF DE L'ESTEREL (4)
· LE MASSIF VOSGIEN (6)
· LE MONT RUSHMORE (6)
· LE MUR D'HADRIEN (1)
· LE MUSEE D'ORSAY (0)
· LE MUSEE DE LA POUPEE (0)
· LE MUSEE DU LOUVRE (0)
· LE MUSEE GREVIN (0)
· LE NARVAL OU LICORNE DES MERS (1)
· LE NICARAGUA (1)
· LE PALAIS DE L'ELYSEE (5)
· LE PALAIS HANTE DE VENISE CA DARIO (1)
· LE PANTHEON (0)
· LE PAQUEBOT FRANCE (16)
· LE PERE NOEL (2)
· LE PEROU (8)
· LE PIN BRISTLECONE (1)
· LE PLUS GRAND COLÉOPTÈRE DE LA PLANETE (1)
· LE PONT DE BROOKLYN (1)
· LE PONT DE LA BAIE D'HANGZOUL (1)
· LE PRINTEMPS HAUSSMANN (3)
· LE PULL-OVER ROUGE (0)
· LE RAJASTHAN (2)
· LE RAT LAINEUX DU MONT BOSAVI (1)
· LE REGALEC (1)
· LE ROCKING CHAIR (15)
· LE SACRE COEUR (1)
· LE SATURNISME (9)
· LE SYNDROME DE STOCKHOLM (3)
· LE TAJ MAHAL (9)
· LE TEMPLE D'APHAIA (4)
· LE TEMPLE D'ASSOUAN (0)
· LE TIGRE (6)
· LE TIPI (1)
· LE TRANSSIBERIEN (6)
· LE TUNNEL A DIX VOIES DE BOSTON (0)
· LE TUNNEL SOUS LA MANCHE (6)
· LE TYROL (0)
· LE VIADUC DE MILLAU (8)
· LEGENDES INDIENNES (1)
· LES + BEAUX VILLAGES FRANCAIS LA GRAVE (1)
· LES 7 NOUVELLES MERVEILLES DU MONDE (3)
· LES AMISH (3)
· LES ANIMAUX ALBINOS (29)
· LES APPALACHES (4)
· LES ARBRES LES PLUS VIEUX DU MONDE (1)
· LES BEBES ANIMAUX LES PLUS MIGNONS (13)
· LES BLACK PANTHERES (0)
· LES BRISE GLACE (9)
· LES CAIRNS (1)
· LES CAMEES (10)
· LES CASCADES D'OUZOUD (1)
· LES CATHERINETTES (2)
· LES CEVENNES (3)
· LES CHEMINEES DE FEES (3)
· LES CHUTES DU NIAGARA (0)
· LES CONTES D'ANDERSEN (5)
· LES CONTES DE PERRAULT (9)
· LES CRISTAUX DE NAICA (1)
· LES DAMES BLANCHES (3)
· LES DOLOMITES (6)
· LES EOLIENNES (7)
· LES FALAISES DE BANDIAGARA AU MALI (1)
· LES FEES DE COTTINGLEY (3)
· LES FEMMES PIONNIERES (4)
· LES FENNECS (8)
· LES FRERES FRANK ET JESSE JAMES (2)
· LES FRERES LUMIERE (0)
· LES GALERIES LAFAYETTE (5)
· LES HACIENDAS (12)
· LES ILES FLANNAN (1)
· LES ILES GALAPAGOS (4)
· LES ILES KERGUELEN (3)
· LES ILES MARQUISES (4)
· LES ILES VANUATU (0)
· LES IMPRESSIONNISTES : ARMAND GUILLAUMIN (11)
· LES IMPRESSIONNISTES : BERTHE MORIZOT (14)
· LES IMPRESSIONNISTES : CAMILLE PISSARRO (11)
· LES IMPRESSIONNISTES : CLAUDE MONET (11)
· LES IMPRESSIONNISTES : EDGAR DEGAS (8)
· LES IMPRESSIONNISTES : FREDERIC BAZILLE (10)
· LES IMPRESSIONNISTES : GUSTAVE COURBET (11)
· LES IMPRESSIONNISTES : J-FRANCOIS MILLET (12)
· LES IMPRESSIONNISTES : J.BAPTISTE COROT (12)
· LES IMPRESSIONNISTES : JOHN CONSTABLE (14)
· LES IMPRESSIONNISTES : WILLIAM TURNER (13)
· LES IMPRESSIONNISTES :ALFRED SISLEY (8)
· LES IMPRESSIONNISTES:GUSTAVE CAILLEBOTTE (11)
· LES INVALIDES (0)
· LES LOCOMOTIVES A VAPEUR (7)
· LES LOUPS (11)
· LES MEGALHITES DE TAIWAN (0)
· LES MERES DE LA PLACE DE MAI (1)
· LES MORMONS (0)
· LES NAVAJOS (5)
· LES OURS POLAIRES (6)
· LES PIERROTS (8)
· LES PLANETES DE NOTRE SYSTEME SOLAIRE (10)
· LES PRESIDENTS DE LA 5EME REPUBLIQUE (0)
· LES PYRENEES (6)
· LES RAPACES DIURNES (0)
· LES RAPACES NOCTURNES (0)
· LES RECIFS ARTIFICIELS (1)
· LES SEPT MERVEILLES DU DAUPHINE (1)
· LES SEPT RIVIERES SACREES DE L'INDE (2)
· LES SOEURS FOX (1)
· LES THERMES (1)
· LES TOURS PETRONAS (2)
· LES TREMBLEMENTS DE TERRE (5)
· LES TROIS SINGES DE LA SAGESSE (1)
· LES UROS (1)
· LES VENDANGES (51)
· LES VOILIERS (4)
· LINCOLN ET KENNEDY (1)
· LONGSHENG (1)
· LOZEN (1)
· MADAGASCAR (10)
· MAISON SUR PILOTIS (1)
· MAISON TRADIONNELLE AU JAPON (2)
· MAMATUS (2)
· MANGAS COLORADAS (1)
· MAPPEMONDE GLOBE TERRESTRE ET CARTES (13)
· MARIE CURIE (1)
· MARLON BRANDO (4)
· MARTINE (11)
· MASQUES VENITIENS A MOI (3)
· MEMORIAL DE MOISE AU MONT NEBO (0)
· MERCI (11)
· METEO (5)
· MICHAEL JACKSON (13)
· MINEURS CHILIENS DE SAN JOSE (1)
· MOLTIFAO (1)
· MONASTERES DES METEORES (1)
· MONT AIGOUAL (2)
· MONUMENT NATIONAL DE PETROGLYPH (1)
· MONUMENT NATIONAL DU CANYON DE CHELLY (1)
· MORT DE BEN LADEN (1)
· MORT DE KNUT (1)
· MORT DU PRESIDENT POLONAIS (2)
· MUSEES (7)
· NAVETTES SPATIALES (14)
· NELSON MANDELA (1)
· NOUVEL AN CHINOIS OU LUNAIRE (2)
· NUAGES MENACANTS (9)
· OKAVANGO (3)
· OPERA DE SYDNEY (7)
· OPERA GARNIER (9)
· ORADOUR- SUR-GLANE (0)
· OTAGES (2)
· OURAGAN KATRINA (14)
· PAGODE SHWEDAGON (3)
· PANDEMONIUM (1)
· PÂQUES (28)
· PARC DE YELLOWSTONE (8)
· PARC DES FELINS (6)
· PARC NATIONAL DE PHONG NHA-KÈ-BANG (0)
· PARC NATIONAL D'ACADIA (1)
· PARC NATIONAL D'IGUACU (0)
· PARC NATIONAL D'IGUAZU (3)
· PARC NATIONAL DE YOSEMITE (3)
· PARC NATIONAL DE BANFF (4)
· PARC NATIONAL DE KAKADU (4)
· PARC NATIONAL DE LA VALLEE DE LA MORT (2)
· PARC NATIONAL DE LA VANOISE (6)
· PARC NATIONAL DE LEMINGTON (1)
· PARC NATIONAL DE MESA VERDE COLORADO (2)
· PARC NATIONAL DE REDWOOD (8)
· PARC NATIONAL DE RISNJAK (3)
· PARC NATIONAL DE ROCKY MOUNTAINS (0)
· PARC NATIONAL DE SEQUOIA ET KINGS CANYON (0)
· PARC NATIONAL DE ZION (9)
· PARC NATIONAL DES ARCHES (2)
· PARC NATIONAL DES CEVENNES (0)
· PARC NATIONAL DES ECRINS (3)
· PARC NATIONAL DES EVERGLADES (5)
· PARC NATIONAL DES GALAPAGOS (2)
· PARC NATIONAL DU HAUT-LANGUEDOC (1)
· PARC NATIONAL DU MERCANTOUR (4)
· PARC NATIONAL DU MONT RAINIER (9)
· PARC NATIONAL TORRES DEL PAINE (6)
· PARC NATIONAL VOLCANIQUE DE LASSEN (2)
· PARC NATUREL DES BALLONS DES VOSGES (1)
· PARIS INSOLITE (1)
· PATRICK SWAYZE (7)
· PAYSAGE D'AUTOMNE (37)
· PAYSAGES (9)
· PAYSAGES DE CAMPAGNES (8)
· PAYSAGES SOUS LA NEIGE ET LE GEL (123)
· PELUCHES (25)
· PERIPLE DE MA FILLE DANS LE NORD (12)
· PETRA EN JORDANIE (4)
· PHARE DE TEVENNEC (1)
· PHOTOS DE GRELE (2)
· PHOTOS DE L'OPERA ROCK MOZART (12)
· PHOTOS HUMORISTIQUES (9)
· PIERRES PRECIEUSES OU SEMI PRECIEUSES (18)
· PLATS ALSACIENS (3)
· PLATS LORRAINS (9)
· POEMES (131)
· POISSONS (25)
· POUR MES ENFANTS (10)
· PYRAMIDE DE CHIHSING (0)
· QUANAH PARKER (1)
· QUELQUES BELLES FLEURS (15)
· QUELQUES CHUTES D'EAU (1)
· QUELQUES FAITS MARQUANTS DE 2011 (1)
· QUELQUES GOURMANDISES (12)
· QUELQUES PAYSAGES POUR VOYAGER (0)
· QUELQUES PHOTOS D'ILE (8)
· QUELQUES PHOTOS D'ORAGE (11)
· QUEQUES CREATIONS DE BACCARAT (8)
· RESEAU ELECTRIQUE (7)
· RESERVE DES GORGES DE L'ARDECHE (0)
· RESERVE NATURELLE DE TSINGY DE BEMARAHA (1)
· RESERVE NATURELLE DES SAGNES GODIVELLE (0)
· REVEILLON DE LA SAINT SYLVESTRE (1)
· RIMBAUD (0)
· ROOPKUND , LE LAC AUX SQUELETTES (1)
· ROSA PARKS (3)
· SACCO ET VENZETTI (3)
· SAINT NICOLAS (2)
· SAINT-PETERSBOURG (7)
· SAN PEDRO DE ATACAMA (1)
· SAPINS DE NOEL (26)
· SARAH BERNHARDT (10)
· SCULPTURES DE GLACE (5)
· SCULPTURES SUR NEIGE (1)
· SERIES DES ANNEES 60/70/80/90/2000 (39)
· SEVILLE (7)
· SKULLS SOCIETE SECRETE (0)
· SPHERES MEGALITHIQUES DU COSTA RICA (1)
· STEPHEN KING (6)
· STONEHENGE (5)
· SUICIDE D'ENFANTS (1)
· TABLEAUX (10)
· TCHERNOBYL 25 ANS (1)
· TOLEDE (1)
· TOMBEAU D'EURYSACES (1)
· TONY CURTIS (3)
· TOUJOURS LA VIOLENCE DEGOUTANT (1)
· TOUR EIFFEL (2)
· TRAGEDIE DE BESLAN (12)
· TSUNAMI (4)
· TSUNAMI AU JAPON MARS 2011 (1)
· UN PEU DE DOUCEUR (32)
· UNE PENSEE (13)
· VACHES A LAIT DE LA TNT (1)
· VAISON LA ROMAINE (0)
· VAISSEAUX FANTOMES (2)
· VENISE (6)
· VERLAINE (0)
· VICTORIO (1)
· VIDEO DE DE SERIE JEUNESSE (13)
· VIDEO DE PARFUM QUE J'AIME (7)
· VIDEO DE PHENOMENES ATMOSPHERIQUES (5)
· VIDEO NATURE (12)
· VIDEOS NOEL (5)
· VIEILLES VOITURES DE PEUGEOT (26)
· VIEUX LIVRES (11)
· VIGGO MORTENSEN (4)
· VILLES LES PLUS DANGEREUSES AU MONDE (15)
· VIOLONS (11)
· VUES D'ITALIE (10)
· WALT DISNEY (7)
· WAVERLY HILLS SANATORIUM (1)
· WEEPING WALL MONTANA (1)
· XYNTHIA 1 AN APRES (3)
· ZANSKAR (1)

FORET
FORET.jpg
ARBRE-DU-VOYAGEUR
ARBRE-DU-VOYAGEUR.jpg
POULBOT
POULBOT.jpg
DONALD-ZOLAN
DONALD-ZOLAN.jpg
NUAGES
NUAGES.jpg
Statistiques

Date de création : 25.11.2008
Dernière mise à jour : 17.01.2014
5192articles


CAMPAGNE
CAMPAGNE.jpg
RIZIERE
RIZIERE.jpg
Liste de lecture Deezer
DOUBLE-ARCHE
DOUBLE-ARCHE.jpg
TOUR-EIFFEL
TOUR-EIFFEL.jpg
PASSIFLORE
PASSIFLORE.jpg
LAPIN
LAPIN.jpg
MERCI-DE-VOTRE-VISITE_1
MERCI-DE-VOTRE-VISITE_1.jpg
Rechercher

TSUNAMI

TSUNAMI

Publié le 08/07/2010 à 21:52 par mamatus Tags : energie alerte victimes plaques tsunamis vagues
TSUNAMI

TSUNAMI

Un tsunami (japonais : ? tsu, « port » et ? nami, « vague ») est une onde provoquée par un mouvement rapide d'un grand volume d'eau (océan ou mer). Ce mouvement est en général dû à un séisme, une éruption volcanique sous-marine de type explosif ou bien un glissement de terrain sous-marin de grande ampleur. Un impact météoritique peut aussi en être la cause, de même qu'une explosion atomique sous-marine. Ainsi, contrairement aux vagues, un tsunami n'est pas créé par le vent.



Bien que les tsunamis puissent atteindre une vitesse de 800 km/h quand le fond de l'océan est profond, ils sont imperceptibles au large car leur amplitude y dépasse rarement le mètre pour une période (temps entre deux vagues successives) de plusieurs minutes à plusieurs heures ; il ne faut donc pas les confondre avec les vagues scélérates qui provoquent des naufrages en haute mer. En revanche, ils peuvent provoquer d'énormes dégâts sur les côtes où ils se manifestent par :

une baisse du niveau de l'eau et un recul de la mer dans les quelques minutes qui les précèdent ;
un raz-de-marée, à savoir une élévation rapide du niveau des eaux d'un à plusieurs dizaines de mètres provoquant un courant puissant capable de pénétrer profondément à l'intérieur des terres lorsque le relief est plat. La vague (d'une hauteur pouvant atteindre 60 mètres de haut - cela dépend de divers paramètres, principalement d'ordre géométrique : bathymétrie, présence d'une baie, d'une rivière, etc.) ralentit près des côtes et prend de la hauteur. Ensuite, elle peut tout dévaster sur plusieurs kilomètres.
Dans certains cas assez rares, le tsunami peut prendre la forme d'une vague déferlante ou, sur un fleuve, d'un mascaret. 75 % des tsunamis se produisent dans l'océan Pacifique, la plupart des autres dans l’océan Indien, en raison de la plus forte activité tectonique et sismique.


En fonction de l'intensité de l'action mécanique qui les génère et de la géométrie de l'océan, ils se propagent sur des milliers voire une dizaine de milliers de kilomètres et peuvent toucher plusieurs continents, dans des zones où le séisme ou l'éruption volcanique n'ont pas été détectés. Lors d'un fort tremblement de terre en zone côtière, ils sont généralement plus meurtriers et destructeurs que la secousse elle-même.

 




ETYMOLOGIE

Le terme tsunami (kanji : ??) est un mot japonais composé de tsu (?), « port », « gué », et de nami (?), « vague » ; il signifie littéralement « vague portuaire ». Elle fut nommée ainsi par les pêcheurs qui, n'ayant rien perçu d'anormal au large, retrouvaient leur ville portuaire ravagée. Le mot est francisé, il prend donc un s au pluriel (des tsunamis).

Dans l'expression « raz-de-marée », le terme « raz » désigne un courant rapide. C'est un mot d'origine viking qui a été importé lors de l'invasion de la Normandie, puis est passé dans le breton avant de passer dans le français. Il a également donné le nom à la Pointe du Raz, et le mot anglais race (course), qui évoque également la rapidité, a la même étymologie .

Le raz-de-marée est un phénomène qui n'a rien à voir avec les marées, qui sont provoquées par l'attraction de la lune et du soleil ; le raz-de-marée est provoqué par des événements d'origine terrestre. L'association avec les marées fait référence à son apparence, comme une crue extrêmement rapide du niveau de la mer, plutôt que comme une vague géante. Par ailleurs, ce terme reste imprécis car il ne préjuge pas de l'origine sismique du phénomène : le passage d'un ouragan peut également élever le niveau de l'eau d'un à deux mètres et provoquer des inondations similaires (exemple, l'ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans); certaines baies ou certains ports ayant une configuration particulière peuvent réagir au passage d'une dépression en se vidant et/ou en se remplissant rapidement : on parlera d'un tsunami météorologique, phénomène assez fréquent en Méditerranée (Baléares, mer Adriatique) qui peut entraîner des dégâts.



Pour éviter l'association fausse avec les marées et pallier l'imprécision du terme « raz-de-marée », les scientifiques préfèrent le mot tsunami, officialisé en 1963. Le terme est passé par ailleurs dans la langue courante.



CREATION,PROPAGATION ET DEFERLEMENT

Vie d'un tsunami : Un tsunami est créé lorsqu'une grande masse d'eau est déplacée. Cela peut être le cas lors d'un séisme important, d'une magnitude de 7 ou plus, lorsque le niveau du plancher océanique le long d'une faille s'abaisse ou s'élève brutalement , lors d'un glissement de terrain côtier ou sous-marin, ou lors d'un impact par une météorite. Il est notable qu'un fort séisme ne produit pas nécessairement un tsunami : tout dépend de la manière dont se modifie le niveau du plancher océanique aux alentours de la faille et dont la déformation est transmise à la colonne d'eau.

 



Le mouvement de l'eau provoque un mouvement de grande longueur d'onde (généralement quelques centaines de kilomètres) et de grande période (quelques dizaines de minutes). Lorsque la cause du tsunami a lieu près d'une côte, celle-ci peut être atteinte en moins d'une heure ; on parle alors de tsunami local.



Certains tsunamis sont capables de se propager sur des distances de plusieurs milliers de kilomètres et d'atteindre l'ensemble des côtes d'un océan en moins d'une journée. Ces tsunamis de grande étendue sont généralement d'origine tectonique, car les glissements de terrain et les explosions volcaniques produisent généralement des ondes de plus courte longueur d'onde qui se dissipent rapidement : on parlera de dispersion des ondes.

 



DANGERS LIES

Les dangers liés aux tsunamis sont dus à l'inondation qui en résulte, à la force du courant qu'ils engendrent tant lors du flux que du reflux et à sa capacité à happer les personnes au large.


PERTES HUMAINES.

Les victimes emportées par un tsunami peuvent recevoir divers coups par les objets charriés (morceaux d'habitations détruites, bateaux, voitures, etc.) ou être projetées violemment contre des objets terrestres (mobilier urbain, arbres, etc.) : ces coups peuvent être mortels ou provoquer une perte des capacités, perte menant à la noyade. Certaines victimes peuvent aussi être piégées sous les décombres d'habitations. Enfin, le reflux du raz-de-marée est capable d'emmener des personnes au large, où elles dérivent et, sans secours, meurent de noyade par épuisement ou de soif.



Ce n'est pas principalement la hauteur du tsunami qui en fait sa force destructrice, mais la durée de l'élévation du niveau de l'eau et la quantité d'eau déplacée à son passage : si des vagues de plusieurs mètres de hauteur, voire d'une dizaine de mètres, sont légion sur les côtes de l'océan Pacifique, elle ne transportent pas assez d'eau pour pénétrer dans les terres. Au contraire, un tsunami d'une hauteur d'un ou deux mètres peut s'avérer ravageur, car la quantité d'eau qu'il transporte lui permet de déferler jusqu’à plusieurs centaines de mètres à l'intérieur des terres si le relief est plat et sans obstacles naturels (arbres, par exemple). On peut voir le phénomène sous un autre angle : une vague classique, d'une période d'au plus une minute, n'élève pas le niveau de l'eau suffisamment longtemps pour qu'elle pénètre profondément, tandis que le niveau des eaux s'élève au-dessus de son niveau normal pendant 5 à 30 minutes lors du passage d'un tsunami.

 

 



Dans les jours et les semaines suivant l'événement, le bilan peut s'alourdir, en particulier dans les pays pauvres. L'après-tsunami peut être plus mortel que la vague elle-même. Les maladies liées à la putréfaction de cadavres, à la contamination de l'eau potable et à la péremption des aliments sont susceptibles de faire leur apparition. La faim peut survenir en cas de destruction des récoltes et des stocks alimentaires.



Pour exemple, le Tsunami du 26 décembre 2004 a fait plus de 200 000 morts.

 

 

TSUNAMI

Publié le 08/07/2010 à 21:09 par mamatus Tags : vagues tsunamis plaques victimes alerte energie
TSUNAMI

DEGATS

Les tsunamis sont susceptibles de détruire habitations, infrastructures et flore en raison :



.du fort courant qui emporte les structures peu ancrées dans le sol


.de l'inondation qui fragilise les fondations des habitations, parfois déjà atteintes par le tremblement de terre précédant le raz-de-marée ;


.de dégradations dues aux chocs d'objets charriés à grande vitesse par la crue.

.


De plus, dans les régions plates, la stagnation d'eaux maritimes saumâtres peut porter un coup fatal à la faune et à la flore côtières, ainsi qu'aux récoltes. Sur les côtes sableuses ou marécageuses, le profil du rivage peut être modifié par la vague et une partie des terres, immergées.


Des pollutions induites par la destruction d'installations dangereuses et de dispersion de toxiques, de pathogènes à partir de ces installations (usines, décharges sous-marines..) ou par dispersion de sédiments pollués (estuaires, ports, en aval d'émissaires industriels, décharges sous-marines ou littorales). Lors du Tsunami du 26 décembre 2004, un dépôt de munitions immergées a par exemple été dispersé sur les fonds marins sur de grandes distances. Il existe plusieurs centaines de décharges sous-marines dans le monde, contenant notamment des déchets nucléaires et des déchets militaires ou industriels hautement toxiques.
Les récifs coralliens peuvent également être disloqués et mis à mal par le tsunami lui-même et par la turbidité de l'eau qui peut s'ensuivre les semaines suivantes, ainsi que par les polluants (engrais, pesticides..) que l'eau a pu ramener




PREVENTION

La présence d'un système d'alerte permettant d'alerter la population quelques heures avant la survenue d'un tsunami, la sensibilisation des populations côtières aux risques et aux gestes de survie, et la sécurisation de l'habitat permettent de sauver la plupart des vies humaines.

Au Japon, habitué à ce genre de catastrophes, les Japonais ont pris des précautions systématiques. Ils ont mis en place un système doté d'ordinateurs très performants, système qui peut détecter la formation d'un raz-de-marée, en déduire la hauteur des vagues ainsi que la vitesse de leur propagation et le moment où les vagues atteindront les côtes grâce à l'épicentre et à la magnitude du séisme. Ils transmettent aussi ces données aux pays du Pacifique, même à leurs concurrents, contrairement à la surveillance de l'océan Indien.

 




SYSTEME D'ALERTE

Il suffit généralement de s'éloigner de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres des côtes ou d'atteindre un promontoire de quelques mètres à quelques dizaines de mètres pour être épargné. La mise à l'abri ne prend donc que quelques minutes à un quart d'heure, aussi un système d'alerte au tsunami permet-il d'éviter la plupart des pertes humaines.

Un système de bouées adaptées à la réception des mouvements (capteurs de pression disposés sur les fonds océaniques) peut être installé le long des côtes et ainsi prévenir du danger.


Un dispositif de surveillance et d'alerte, utilisant une maille de sondes subocéaniques et traquant les séismes potentiellement déclencheurs de tsunamis, permet d'alerter les populations et les plagistes de l'arrivée d'un tsunami dans les pays donnant sur l'océan Pacifique : le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique, basé sur la plage d'Ewa à Hawaii, non loin d'Honolulu.

 

 

 



SECURISATIONS DE L'HABITAT

À Hawaii, où le phénomène est fréquent, les règlements d'urbanisme imposent que les constructions proches du rivage soient bâties sur pilotis.



À Malé, la capitale des Maldives, une rangée de tétrapodes en béton dépassant de 3 mètres le niveau de la mer est prévue pour diminuer l'impact des tsunamis.




SENSIBILILATION.

La sensibilisation au phénomène et à ses dangers est également un facteur déterminant pour sauver des vies humaines, car toutes les côtes ne possèdent pas de système d'alarme - les côtes des Océans Atlantique et Indien en sont notamment dépourvues. De plus, certains tsunamis ne peuvent être détectés à temps (tsunamis locaux).

Deux indices annonçant la survenue possible d'un tsunami sont à reconnaître et impliquent qu'il faut se rendre en lieu sûr :
retrait rapide et inattendu de la mer, car il annonce la survenue d'un tsunami ;
tremblement de terre, même de faible densité, car il peut s'agir d'un séisme majeur distant provoquant un tsunami.
Si l'on est surpris par le tsunami, grimper sur le toit d'une habitation ou la cime d'un arbre solide, tenter de s'accrocher à un objet flottant que le tsunami charrie sont des solutions de dernier recours. En aucun cas, il n'est sûr de revenir auprès des côtes dans les heures suivant le tsunami car celui-ci peut être composé de plusieurs vagues espacées de quelques dizaines de minutes à plusieurs heures.

 





LES BARRIERES NATURELLES.

Un rapport publié par le PNUE suggère que le tsunami du 26 décembre 2004 a causé moins de dégâts dans les zones où des barrières naturelles, telles que les mangroves, les récifs coralliens ou la végétation côtière, étaient présentes.

 

 



FREQUENCE ET LOCALISATION DU PHENOMENE.

Au XXe siècle, dix tsunamis par an furent enregistrés, dont un et demi par an a provoqué des dégâts ou des pertes humaines. Sur cette période d'un siècle, sept provoquèrent plus d'un millier de morts, soit moins d'un tous les dix ans.

80% des tsunamis enregistrés le sont dans l'océan Pacifique ; parmi les huit tsunamis ayant causé plus d'un millier de victimes depuis 1900, seul le tsunami du 26 décembre 2004 n'a pas eu lieu dans l'océan Pacifique.

 

 

TSUNAMI

Publié le 08/07/2010 à 20:51 par mamatus Tags : vagues tsunamis plaques victimes alerte energie
TSUNAMI


CARACTERISTIQUES PHYSIQUES.

PROPAGATION EN HAUTE MER

Le mouvement des particules et l'amplitude du tsunami sont exagérés pour rendre le graphique lisible.En pleine mer, le tsunami se comporte comme la houle : c'est une onde à propagation elliptique, c'est-à-dire que les particules d'eau sont animées d'un mouvement elliptique à son passage. Il n'y a (presque) pas de déplacement global de l'eau, une particule retrouve sa position initiale après le passage du tsunami.

Mais, contrairement à la houle, le tsunami provoque une oscillation de l'eau aussi bien en surface (un objet flottant est animé d'un mouvement elliptique à son passage, qu'en profondeur (l'eau est animée d'une oscillation horizontale dans le sens de la propagation de l'onde. Ce fait est lié à la grande longueur d'onde du tsunami, typiquement quelques centaines de kilomètres, qui est très supérieure à la profondeur de l'océan - une dizaine de kilomètres tout au plus. Il en résulte que la quantité d'eau mise en mouvement est bien supérieure à ce que la houle produit ; aussi le tsunami transporte-t-il beaucoup plus d'énergie que la houle.



CARACTERISTIQUES FONDAMENTALES

Un tsunami possède deux paramètres fondamentaux :

l'énergie mécanique E libérée ;
pour simplifier, sa période T, c'est-à-dire la durée d'une oscillation complete (Dans la pratique, un tsunami est un court train d'onde qui est caractérisé par son spectre de périodes .
Ces paramètres sont sensiblement constants au cours de la propagation du tsunami, dont la perte d'énergie par friction est faible du fait de sa grande longueur d'onde.

Les tsunamis d'origine tectonique ont des périodes longues, généralement entre une dizaine de minutes et plus d'une heure. Les tsunamis générés par des glissements de terrain ou l'effondrement d'un volcan ont souvent des périodes plus courtes, de quelques minutes à un quart d'heure.

Les autres propriétés du tsunami comme la hauteur de la vague, la longueur d'onde (distance entre les crêtes) ou la vitesse de propagation sont des quantités variables qui dépendent de la bathymétrie et/ou des paramètres fondamentaux E et T.



LONGUEUR D'ONDE

Propagation du tsunami en profondeur variable : augmentation de l'amplitude, diminution de la longueur d'onde et de la vitesse en milieu peu profondLa plupart des tsunamis ont une longueur d'onde supérieure à la centaine de kilomètres, bien supérieure à la profondeur des océans qui ne dépasse guère 10 km, de sorte que leur propagation est celle d'une vague en milieu « peu profond ».

La période spatiale ou longueur d'onde est le plus souvent comprise entre 60 km (période de 10 min et profondeur de 1 km), typique des tsunamis locaux non tectoniques, et 870 km (période de 60 min et profondeur de 6 km), typique des tsunamis d'origine tectonique.

 




VITESSE DE PROPAGATION

- Propagation du tsunami du 26 décembre 2004.Pour les tsunamis de période suffisamment longue, typiquement une dizaine de minutes, soit la plupart des tsunamis d'origine tectoniques, la vitesse v de déplacement d'un tsunami est fonction de la seule profondeur d'eau

Cette formule peut être utilisée pour obtenir une application numérique.



Ce qui signifie que la vitesse est de 870 km/h pour une profondeur de 6 km et de 360 km/h pour une profondeur d'un kilomètre. La variabilité de la vitesse d'un tsunami, en particulier le ralentissement de la vague en milieu peu profond, notamment à l'approche des côtes.

 


De la variabilité de cette vitesse de propagation, il résulte une réfraction de la vague dans les zones peu profondes. Ainsi, le tsunami a rarement l'allure d'une onde circulaire centrée sur le point d'origine. Toutefois, l'heure d'arrivée d'un tsunami sur les différentes côtes est prévisible puisque la bathymétrie des océans est bien connue. Cela permet d'organiser au mieux l'évacuation lorsqu'un système de surveillance et d'alerte est en place




AMPLITUDE

Pour des tsunamis de longue période, qui présentent peu de dissipation d'énergie même sur de grandes distances, l'amplitude A du tsunami est donnée par la relation :
c'est-à-dire que l'amplitude augmente lorsque l'eau devient moins profonde, en particulier à l'approche des côtes et quand l'énergie est plus élevée. Elle diminue avec la distance, typiquement en car l'énergie se répartit sur un front d'onde plus grand.
Pour les tsunamis de faible période (souvent ceux d'origine non sismique) la décroissance avec la distance peut être beaucoup plus rapide.



DEFERLEMENT SUR LES COTES

MOUVEMENT HORIZONTAL DE L'EAU

Lorsque le tsunami s'approche des côtes sa période et sa vitesse diminuent, son amplitude augmente. Lorsque l'amplitude du tsunami devient non négligeable par rapport à la profondeur de l'eau, une partie de la vitesse d'oscillation de l'eau se transforme en un mouvement horizontal global, appelé courant de Stokes. Sur les côtes, c'est davantage ce mouvement horizontal et rapide (typiquement plusieurs dizaines de km/h) qui est la cause des dégâts que l'élévation du niveau de l'eau.

 




COMPLEXITE DES EFFETS EN ZONES COTIERES

Cependant, contrairement à la propagation en haute mer, les effets d'un tsunami sur les côtes sont difficiles à prévoir, car de nombreux phénomènes peuvent avoir lieu.

Contre une falaise, par exemple, le tsunami peut être fortement réfléchi ; à son passage on observe une onde stationnaire dans laquelle l'eau a essentiellement un mouvement vertical.

 

 



Selon l'angle d'attaque du tsunami sur la côte et la géométrie de celle-ci, le tsunami peut interférer avec sa propre réflexion et provoquer une série de vagues stationnaires avec des zones côtières non inondées (« nœuds ») et des zones avoisinantes particulièrement touchées (« ventres »).
Un tsunami à l'approche d'une île est capable de contourner celle-ci en raison du phénomène de diffraction lié à sa grande longueur d'onde ; en particulier la côte opposée à la direction d'arrivée du tsunami peut également être touchée. Lors du tsunami du 26 décembre 2004, la ville de Colombo au Sri Lanka fut inondée bien que protégée des effets directs du tsunami par le reste de l'île .
Dans les fjords et les estuaires étroits, l'amplitude de la vague peut être amplifiée, comme c'est le cas pour les marées (cette dernière peut atteindre dix mètres d'amplitude sur certaines côtes, comme au Mont Saint-Michel, alors qu'elle n'atteint pas un mètre sur des îles, comme Madère). Par exemple la baie de Hilo a une période d'oscillation typique de 30 min et fut davantage ravagée que le reste de l'île lors du passage du tsunami de 1946, qui avait une période de 15 mn.La première vague du tsunami interferait constructivement avec la et ainsi de suite.

 

 

TSUNAMI

Publié le 08/07/2010 à 20:45 par mamatus Tags : vagues tsunamis plaques victimes alerte energie
TSUNAMI

TSUNAMI

 
 
LISTE DE RAZ-DE-MAREE DE GRANDE IMPORTANCE

Les magnitudes des séismes dans la liste ci-dessous ne sont donnés que pour les événements récents. Le nombre de victimes des tsunamis est arrondi ; il s'agit d'estimations pour les catastrophes d'avant le XXe siècle.

Sont reportés ci-dessous les tsunamis ayant fait plus de 1 000 victimes estimées, ainsi que quelques autres moins meurtriers, mais d'amplitude ou d'étendue considérables :


.Antiquité et Moyen Âge

environ XVe siècle av. J.-C. Crète : l'éruption du volcan de l'île grecque de Santorin provoque un tsunami d'une soixantaine de mètres en Crète qui contribue à la disparition de la civilisation minoenne.
.21 juillet 365 apr. J.-C., séisme et raz-de-marée ressentis dans toute la Méditerranée orientale et notamment à Alexandrie.
.1570, Chili, 2 000 victimes.


XVIIe siècle

.1605, Japon, 5 000 victimes.
.1611, Japon, 5 000 victimes.
.1674, Indonésie, 2 500 victimes.
.1692, Jamaïque, 3 000 victimes.

XVIIIe siècle

.1703, Japon, 5 000 victimes.
.1707, Japon, 30 000 victimes.
.17 octobre 1737, Kamtchatka et îles Kouriles : un tsunami consécutif au séisme du Kamtchatka atteint 50 m de hauteur au nord des îles Kouriles.
.1746, Pérou, 4 000 victimes, essentiellement à Lima.
.1er novembre 1755, Portugal et Madère, 90 000 victimes : un séisme violent à Lisbonne provoque un tsunami et 85 % de la ville est ravagée. La revue américaine Science of Tsunamis Hazards, éditée par la Tsunami Society basée à Hawaii, a cité le cas du capitaine d'un navire britannique mouillant au large de la Barbade, dans les Antilles (à plus de 4 000 km de distance du Portugal), qui nota dans son journal de bord, le 1er novembre 1755, le déferlement d'une vague de plus de trois mètres de haut sur les plages de l'île. D'autres témoignages comparables rapportent les effets du tsunami dans les autres îles des Antilles dans l'après-midi du même jour, le séisme européen ayant eu lieu plusieurs heures auparavant.
.1766, Japon, 1 500 victimes.
.1782, Asie du Sud-Est, 40 000 victimes : un tsunami touche l'Asie du Sud-Est, principalement en Chine.
.1792, Japon, 15 000 victimes.


XIXe siècle


.1854, Japon, 3 000 victimes.
.1868, Chili, 25 000 victimes.
27 août 1883, océan Indien, 40 000 victimes : un tsunami associé à l'éruption du Krakatoa est détecté sur la plupart des côtes du globe, avec une élévation du niveau de la mer de 40 mètres près de la zone d'origine.
.1896, Japon, 25 000 victimes.
.1899, Indonésie, 3 500 victimes
.

 

 



XXe siècle


.28 décembre 1908, Messine et Calabre, 95 000 victimes, dont 80 000 à Messine sur une population de 140 000 habitants.
.1923, Japon, 2 000 victimes.
.18 novembre 1929, Terre-Neuve, 28 victimes, un séisme de magnitude 7,2 à 400 km au sud de Terre-Neuve sur le bord des Grands Bancs provoque un tsunami qui frappe la côte sud de Terre-Neuve avec 3 vagues de 15 mètres de haut
.1933, Japon, 3 000 victimes.
.1er avril 1946, océan Pacifique, 2 000 victimes : un séisme de magnitude 8,6 au large de l'Alaska provoque un tsunami qui atteint 30 m en Alaska, 12 m à Hawaii, et touche le Japon ainsi que la côte ouest des États-Unis.
.9 juillet 1958, Alaska, 2 victimes : un glissement de terrain consécutif à un fort séisme dans la baie de Lituya en Alaska provoque le plus grand tsunami connu - il dévaste la végétation sur l'un des flancs jusqu’à une hauteur de 500 m - mais la géographie de la baie l'empêche de se propager dans l'océan Pacifique.
.22 mai 1960, Chili et océan Pacifique, 5 000 victimes : un séisme de magnitude 9,5 au Chili provoque un raz-de-marée meurtrier d'une hauteur allant jusqu’à 25 m au Chili, 10 m à Hawaii et 3 m au Japon.
.27 mars 1964, Ouest des États-Unis, 100 victimes : un séisme de magnitude 9,3 au large de l'Alaska y provoque un tsunami de 15 m, qui touche la Californie où le niveau des eaux s'élève de 6 m.
.1976, Indonésie, 8 000 victimes dans l'île de Célèbes.
.1992, Indonésie, 2 200 morts dans l'île de Flores.
.17 juillet 1998, Papouasie-Nouvelle-Guinée, 2 000 victimes : un séisme de magnitude 7,0 à 20 km des côtes provoque un tsunami local d'une hauteur d'environ 10 m.
XXIe siècle

 

 


.26 décembre 2004, océan Indien, au moins 285 000 victimes (bilan officiel au 30/01/2005) : un séisme de magnitude 9,1 à 9,3 au large de l'Indonésie provoque un tsunami qui touche les pays d'Asie du Sud (Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Inde, Sri Lanka) et dans une moindre mesure les côtes orientales de l'Afrique.

DERNIERS ARTICLES :
BIENVENUE CHEZ MAMATUS MON ODYSSEE
 
MON ODYSSEE
 
MON CHIEN

MON CALENDRIER
Profile Calendar by Crazyprofile.com
MA PENDULE
Created by Crazyprofile.com
forum